Coût de la PPL(A)

Le coût de la formation est l'une des premières questions qui se pose lorsque l'on aimerait obtenir sa licence de pilote privé (PPL). Or, à cet égard, les tarifs relatifs aux différents éléments de la formation peuvent varier sensiblement d'une école à une autre, pour un coût total/final qu'il n'est pas toujours évident de connaître exactement. Il convient donc d'être particulièrement attentif à la manière de calculer de chaque école afin de pouvoir comparer ses tarifs sur pied d'égalité avec ceux d'une autre école.

Éléments de la formation

Les éléments à prendre en considération pour l'estimation du coût total de la formation et l'obtention de la licence (selon EASA) sont:

  • les finances d'inscription ↔ école, club, AéCS, etc.
  • les cotisations annuelles ↔ école, club, AéCS, etc.
  • le matériel théorique (livres, instruments de navigation, etc.) ↔ école
  • les cours théoriques (PPL) ↔ école
  • les cours théoriques (RTC) ↔ école
  • les frais médicaux liés à l'obtention du certifical médical ↔ médecin agréé OFAC
  • la pratique (PPL): heures de vol et honoraires de l'instructeur de vol ↔ école
  • les taxes d'atterrissage ↔ aéroport
  • les frais administratifs liés à l'examen théorique (PPL) ↔ OFAC
  • les frais administratifs liés à l'examen théorique (RTC) ↔ OFAC
  • les frais administratifs liés à l'examen pratique (PPL) ↔ OFAC
  • le matériel personnel (casque radio, tablette, sac, etc.)

Frais OFAC

Les différents frais liés à l'Office Fédéral de l'Aviation Civil (OFAC) vous seront facturés directement par ce dernier, à un tarif identique quelle que soit l'école choisie.

Cours et matériel théorique (PPL / RTC)

Les cours théoriques PPL et RTC (radiotéléphonie) vous seront donnés et facturés directement par l'école.

Il convient de s'assurer que les coûts retenus englobent l'intégralité des matières ainsi que du matériel nécessaire à se présenter et réussir les examens théoriques requis (PPL / RTC).

Pratique (PPL)

Il convient en premier lieu de savoir si les heures de vol de l'avion vous seront facturés en fonction du:

  • Flight Time: lorsque les roues de l'avion quittent et retouchent le sol (le plus avantageux)
  • Engine Time: dès que le moteur est mis en marche et en fonction de sa vitesse de rotation
  • Block Time: lorsque le travail commence et s'arrête dans le cockpit de l'avion (le moins avantageux)

Cette différentiation est particulièrement importante puisque que la différence entre le Flight Time et le Block Time peut aller jusqu'à 30%. À noter à ce sujet que les 45 heures exigées par l'EASA (FCL.210.A PPL-A) pour l'obtention de la licence le sont au sens du Block Time.

Il convient également de savoir de quelle manière vous seront facturés les honoraires de l'instructeur de vol:

  • Flight Time: lorsque les roues de l'avion quittent et retouchent le sol (le plus avantageux)
  • Block Time: lorsque le travail commence et s'arrête dans le cockpit de l'avion
  • Handshake Time: lors des poignées de main à l'arrivée et au départ de l'instructeur (le moins avantageux)

Cette différentiation est à nouveau particulièrement importante puisque les coûts liés à l'instructeur de vol peuvent aller de la sorte du simple au double.

Finalement, il faut également s'enquérir du montant des taxes qui devront être payées lors de chaque atterrissage, ce montant allant varier fortement en fonction de la place où se déroulera la formation ainsi que du type de l'avion qui sera utilisé (plus exactement de son poids maximum au décollage).

Matériel personnel

Certaines écoles exigeront que vous soyez équipés dès le début avec l'intégralité de votre matériel personnel alors que d'autres auront peut-être la possibilité de vous prêter une partie de celui-ci.

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Afin de comparer les différents tarifs, assurez-vous que la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ait bien été incluse dans les chiffres retenus, là où elle est applicable.

À ce sujet, il est à noter que les cours théoriques, les heures de vol, les honoraires de l'instructeur de vol ainsi que les différents examens sont exonérés de taxe sur la valeur ajoutée, au sens de la Loi sur la TVA (LTVA, art.21, al.11).

Nombres d'heures de vol

Si la loi (EASA, FCL.210.A PPL-A) et le syllabus relatifs à l'obtention de la licence font état de 45h vol (au sens du Block Time), il n'est pas exclu que vous ne soyez pas encore prêt à vous présenter à l'examen pratique - et à le réussir - au terme de votre 45ème heure de vol. Il vous faudra alors accomplir encore quelques heures supplémentaires avant que cela ne puisse être le cas.

Il est donc important de savoir sur combien d'heures de vol se base chaque école lorsqu'elle vous communique le coût de la formation pratique et inclure une contingence de quelques heures de vol supplémentaires lorsque que seules 45h ont été prévues.

Au GVM Sion

En reprenant la liste des éléments à prendre en considération pour l'estimation du coût total de la formation et l'obtention de la licence:

  • Finance d'inscription au GVM Sion: 600.-¹ ↔ GVM Sion
  • Cotisation annuelle au GVM Sion: 300.-¹ ↔ GVM Sion
  • Cotisation annuelle à l'AéCS: 107.-¹ ↔ AéCS
  • Matériel théorique: 860.-² ↔ GVM Sion
  • Cours théoriques (PPL): 1'170.-¹ ↔ GVM Sion
  • Cours théoriques (RTC): 690.-¹ ↔ GVM Sion
  • Certificat médical: 250.-³ ↔ OFAC
  • Forfait annuel pour réduction du tarif horaire des avions: 929.-³ ↔ GVM Sion
  • Pratique (PPL), 45h Block (~35h Flight) sur Robin DR400-140B, instruction comprise: 12'180.-¹ ↔ GVM Sion
  • Taxes d'atterrissage (~100 atterrissages): ~850.-³ ↔ Aéroport de Sion
  • Examen théorique (PPL): 200.-¹ ↔ OFAC
  • Examen théorique (RTC): 200.-¹ ↔ OFAC
  • Examen pratique (PPL): 350.-¹ ↔ OFAC + 400.-¹ ↔ Avion GVM Sion
  • Matériel personnel: ~500.-³ ↔ Headset, autre petit matériel

¹ TVA exonérée
² TVA 2.5% incl.
³ TVA 8.0% incl.
(ces chiffres sont donnés à titre indicatif; seuls font foi les tarifs en vigueur du moment de chaque créancier)

Pour un coût total de ~19'586.- tout compris

Un mot sur le Robin DR400

Le Robin DR400 - avion français construit à Darois (près de Dijon) et conçu dans les années '70 par un industriel lui-même instructeur de vol - a permis de former une génération entière de pilotes privés.

Ses performances remarquables (il vous emmènera sans problème jusqu'au Cervin), sa solidité éprouvée (il vous pardonnera vos atterrissages un peu "durs") et sa facilité à voler (il se montrera tolérant de vos erreurs de pilotage) en font - encore aujourd'hui - un avion d'instruction par excellence.

Si l'avènement des Very Light Aircraft (VLA) menace cette hégémonie de presque un demi-siècle - avec notamment la promesse de réduire très substantiellement le coût de l'heure de vol - leurs performances moindres (en raison de moteurs moins puissants), leur solidité relative (en raison de leur construction légère) et leur plus grande finesse à voler (en raison notamment de leur poids plus faible) ne représentent pas nécessairement le choix le plus judicieux pour obtenir sa licence de pilote privé dans les meilleures conditions.